Louis de La Rochejaquelein (1777-1815)
Né le 29 novembre à La Durbelière, il fut admis à 9 mois dans l'ordre des Chevaliers de Malte. Pour préparer son entrée dans une école militaire, il reçoit des leçons d'un prêtre du voisinage. Mais la Révolution arrive et il s'embarque avec ses parents pour la Jamaïque en 1792 et sur place s'engage dans un régiment anglais pour aller à la conquête de Saint-Domingue.
Il rentre en Angleterre en 1798 pour servir à nouveau dans un régiment anglais. Mais l'inactivité lui pèse, il veut rejoindre les Chouans. Finalement, il ne rentrera en France qu'en 1801.
Le 1er mars 1802, il épouse à Citran, Victoire de Donnissan, la veuve de son cousin Lescure, et se partage alors entre Citran et Clisson.
Farouchement opposé à Napoléon, il entra très vite dans le mouvement de restauration de la monarchie à Bordeaux. Il se fait tuer en 1815 au combat des Mathes, dans le marais vendéen, après avoir déployé le vieux drapeau de l'armée de Vendée de 1793. Son corps sera ramené en 1816 à Saint-Aubin où le vieux comte Duchaffault, qui s'était fait prêtre, prononça l'éloge funèbre.

[Revenir à la généalogie]